V.P. « la guerre de 1870-1871

 

 

Visite Privilège : Dijon dans la guerre : 1870-1871

Rue du général Fauconnet, Avenue Garibaldi , rue Bossack (bien connue désormais de nos adhérents), rue Curtat, rue Paupion, place du 30 octobre et de la Légion d’Honneur …; Dijon conserve dans le nom de ses rues, de ses places, dans ses œuvres d’art (tableaux, sculptures, monuments…), une trace indélébile en l’honneur de ces journées glorieuses avec leurs actes de bravoure mais aussi leurs martyrs.

Bataille de Dijon (carte postale)

 

 

Place du 30 octobre et de la Légion d’Honneur aujourd’hui

Nous avons eu le privilège de nous laisser guider par Mme Naïs Lefrançois, conservateur, spécialiste des collections du XIXème siècle au cœur de cette petite exposition organisée à l’occasion du 150ème anniversaire de cette guerre au musée de la vie bourguignonne en parallèle à celles de la Bibliothèque et des archives municipales : Commémoration très perturbée par la pandémie.

Les fac-similés des édits municipaux témoignent de la dureté de l’occupation prussienne et de la résistance passive de la population. Le masque mortuaire du général polonais Bossack contient encore des cils du défunt. Une caricature de Garibaldi vante la moutarde. La réduction en bronze de la statue initiale de Paul Cabet (endommagée lors de sa dépose le 21 octobre 1875 à quelques jours de son inauguration victime de la présence du bonnet phrygien et désormais visible à Chaux)  est couronnée des fortifications de la ville. Elle a permis, aux élèves de Paul Cabet, de refaire à l’identique celle en marbre visible aujourd’hui.

Mme Lefrançois s’attarda plus particulièrement sur les 3 tableaux mis à l’honneur : la barricade de la rue Janin, la bataille de Nuits St Georges et la prise du drapeau (le seul pris aux prussiens au cours de cette guerre).

Une jolie exposition visible encore quelques semaines. Toute notre gratitude à notre guide.

 

Bataille de Nuits 18 décembre 1870 Théodore Levigne Musée de Nuits St Georges


previous arrow
next arrow
Slider