St Pierre marchant sur les eaux

 

 

GIORGIO VASARI : ST PIERRE MARCHANT SUR LES EAUX

Giorgio VASARI  1511-1574

Peint en 1545, ce tableau se réfère à St Matthieu : « (…) Pierre descendant de la barque, se mit à marcher sur les eaux en venant vers Jésus. Mais, voyant la violence du vent, il prit peur et, commençant à couler, il s’écria : ‘ Seigneur, sauve-moi ! ‘. Aussitôt Jésus tendit la main et le saisit (…) »

La mise en scène, théâtrale, s’appuie sur une composition rigoureuse et la disposition des couleurs.  Deux diagonales se rejoignent sur la personne du Christ et le relient aux disciples en difficulté d’une part, et à Saint Pierre d’autre part. Elles délimitent aussi trois plans qui, avec les couleurs, donnent la profondeur. Une troisième diagonale apparaît, celle des vents contraires.

 

Les couleurs sont disposées conformément à ce qu’écrit Giorgio VASARI dans son ouvrage : « Dans toutes les peintures (…) on doit harmoniser les couleurs de telle sorte que les figures principales soient très claires, les vêtements des personnages du premier plan moins foncés que ceux des personnages du deuxième plan, et ainsi de suite (…) »

Vasari utilise des couleurs complémentaires qui s’éclairent l’une l’autre, le bleu de la tunique du Christ et le jaune orangé du vêtement de Saint Pierre. Il fait de même avec les personnages du second plan vêtus de rouge et de vert.

 

La mer agitée, les nuages lourds contrastent avec un paysage délicat, entrevu à l’arrière plan. La tête d’enfant (le vent) au premier plan crée l’insolite, une des caractéristiques du maniérisme.

 

L’angoisse tourmentée de St Pierre est confrontée à la belle sérénité du Christ, comme le doute l’est à la certitude. (277)

Claude Albert MARTEL

(le 17 mai 2017)