Pompon

 

François POMPON (Saulieu, 1855 – Paris, 1933)

 

 

Le Musée des Beaux-Arts conserve la majeure partie de l'héritage du sculpteur animalier, originaire de Saulieu.

 

Ayant commencé par des représentations traditionnelles inspirées de son milieu familial ou de thèmes littéraires, François Pompon se consacre exclusivement aux animaux à partir de 1905.

 

La recherche du naturel est son grand souci. Il observe les animaux sur le vif dans leur milieu naturel, à la ferme, à la campagne ou au Jardin des Plantes de Paris (fauves et animaux exotiques).

 

Muni d'une boîte portative contenant de la glaise, c'est sur place, devant l'animal qu'il modèle ses esquisses. Pompon simplifie les formes, lisse les surfaces pour mieux rendre sensibles les volumes que la lumière fait jouer ; il met l'accent sur les formes essentielles et sur les modulations qu'imprime le mouvement, tout en respectant les proportions.

 

 

 

 

 

L'Ours blanc, 1923-1933 Marbre ;

H. : 25 cm ; L. : 46 cm ; P. : 12 cm

Dépôt de l'État, 1948  Inv. 3784 bis (88)

François Pompon voit ses talents d'animalier enfin reconnus au Salon d'Automne de 1922, où il présente un Ours Blanc, grandeur nature.

 

 

L'ours semble s'avancer de sa démarche ondulante, lourdement incertaine, sous l'épaisseur de la fourrure, sa musculature souple se devine aux nuances changeantes de la matière. Éliminant le détail et l'accessoire, Pompon s'attache à reproduire le volume et la vérité du mouvement de l'animal par des formes épurées et des surfaces lisses où la lumière rend sensible le modelé.

Cette consécration bien tardive révèle le style original et moderne de l'artiste et lui vaut une gloire inattendue. De nombreuses réductions de cette œuvre seront réalisées en marbre, en bronze ou en biscuit de Sèvres.

 

Catherine  GRAS (le 30 mai 2020)