Compte rendu 18 janvier 2020 (C Beaulat)

Legs Dupoix : remise officielle du tableau de Jean Jouvenet

« Vénus dans la forge de Vulcain »

(Christian Beaulat)

 

On ne pouvait rêver mieux et plus à propos que la salle des Etats de Bourgogne construite à la fin du XVIIème siècle pour célébrer la remise officielle au musée des Beaux -Arts du tableau de Jean Jouvenet : « Vénus dans les forges de Vulcain » peint  sans doute vers 1699. Nul doute que M. Dupoix aurait apprécié cette belle cérémonie ouverte par M. Roze, conservateur en chef honoraire des bibliothèques et ancien président de la Société des Amis des Musées de Dijon (SAMD).

Mme Martin, adjointe à la culture, dans son discours d’accueil, salua la très grande générosité de ce dijonnais, ami des Beaux- Arts qui légua son appartement sis rue Chabot Charny à la SAMD dont il avait été administrateur pendant de longues années à charge pour elle d’affecter le produit de la vente à l’acquisition d’une œuvre des XVIIème ou XVIIIème siècle.

Mme Durnet-Archeray, en qualité de présidente ne manqua pas de souligner ; alors qu’un diaporama, réalisé par elle, présentait en continu une partie des très nombreuses œuvres offertes par la SAMD  au cours de ses 95 ans d’existence ; les nouveaux défis qui se posaient à l’Association du fait de la perte des revenus des librairies boutiques. Elle rappela que Mme la conservatrice a promis qu’un mur des donateurs verrait le jour dans l’accueil du musée avant la fin de l’année et que le nom de M. Dupoix figurerait en bonne place. Elle salua l’action de tous ceux qui avaient œuvré pour qu’un tel moment ait lieu notamment M. Oursel, conservateur général honoraire du patrimoine et ancien président de la Société qui lui succéda au pupitre afin de rendre compte de l’énorme travail accompli en matière de recherche, d’expertises, de négociations qui trouve son heureux aboutissement aujourd’hui. A sa suite, M. Liot, directeur des musées et du patrimoine pointa l’importance d’une telle acquisition pour compléter les collections.

Les experts du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) prirent la parole. M. Mottin résuma toutes les analyses menées sur l’œuvre grâce à des techniques non invasives (lumières directes ou rasantes, fluorescence, réflectographie infrarouge, radiographie, spectrométrie…) qui permettent de découvrir des images spectaculaires de l’œuvre et de conclure que c’est un original de la main de Jean Jouvenet. A sa suite, M. Gilles, conservateur bien connu des dijonnais, chargé de superviser la restauration montra en images les différentes lacunes, les décollements, les repeints et détailla les étapes de la restauration de cette œuvre globalement en bon état.

Le galeriste, à l’origine de la « redécouverte » du tableau, M. Heim , retraça la genèse de sa trouvaille et souligna le rôle des « négociants » dans la vie des œuvres, leur flair, l’évolution de leur profession depuis la mise en place des nouvelles technologies.

Enfin, Mme Balan, conservatrice au MBA, spécialiste de cette époque, présenta Jean Jouvenet, peintre de grand talent mais apparemment peu novateur, qui ne fut pas prix de Rome mais dirigea une école assez prestigieuse en son temps qui produisit beaucoup pour les établissements religieux et présenta un tableau du même sujet aux salons de 1699 et 1704.

En présence de M. François Rebsamen, maire de Dijon, Mme Baridon, membre de la Société fit l’éloge avec émotion, de son regretté voisin et ami M. Dupoix en soulignant sa grande culture, son amour de l’Art et sa générosité.

On découvrit enfin le nouveau trésor du musée et l’assistance admirative, put bénéficier des éclairages avisés et amusés de M. Oursel sur l’épisode mythologique du tableau : Vénus use de ses charmes pour convaincre son mari Vulcain de forger un bouclier pour Enée, le fils qu’elle veut protéger de ses ennemis alors qu’il débarque près de la future Rome.

le maire, ne manqua pas de rappeler la place éminente tenue par la SAMD dans la vie culturelle de la métropole depuis tant d’années et retraça les efforts faits au service des Beaux- Arts qui ont trouvé leur aboutissement lors de la réouverture du MBA le 18 mai 2019. L’objectif des 400 000 visiteurs devrait être atteint le 18 mai 2020.

Le verre de l’amitié clôtura ce grand moment de partage.

Toute notre gratitude à tous les intervenants de cette matinée mémorable, et, par avance à Mme Gouzi, spécialiste de Jouvenet qui a participé aux travaux d’acquisition et qui donnera une conférence jeudi 23 janvier à la Nef  enfin à M. Jay, photographe des musées pour sa collaboration.